Accueil > Histoire et patrimoine > Patrimoine > La « Grandcopaise »

La « Grandcopaise »

Vieux gréement restauré de 1990 à 1993 à GRANDCAMP-MAISY , son port d’attache.

Les grandes dates de sa rénovation qui durera 4 ans

 

Présentation :

 

Barque chalutière lancée en 1949 aux chantiers BARBANCHON et DOUCET de Cherbourg avec la particularité d’avoir été construite sur les plans d’un cotre de 1934(ce qui lui vaudra par la suite le classement de sa coque).

 

Durant près de 40 ans ce navire a pratiqué la pêche tant sur les côtes françaises qu’anglaises

       

(Notamment la baie de Torbay) sous le nom des « Deux Amis » puis à son arrivée à Grandcamp-Maisy en 1973 sous le nom du « Franck Yannick ».

 

Des difficultés de santé devaient amener son propriétaire à cesser la pêche en 1985 et c’est la raison pour laquelle on note sur l’acte de francisation à la date du 16 mai 1988 que « le bateau passe de la pêche à la plaisance ».

 

Un particulier le rachète en vue de le restaurer pour la navigation de plaisance, mais le projet s’avère vite irréalisable et est abandonné ainsi que le bateau qui délesté de son moteur et du matériel de bord ne tardera pas à sombrer près de la cale de radoub et sa destruction est alors sérieusement envisagée.

 

Une nouvelle vie :

 

le début d’une belle histoire entre cette épave et la commune de Grandcamp-Maisy commence le soir du 19 octobre 1989 lors du Conseil Municipal lorsque M. Guy RIVERET , conseiller s’étonne de la situation de cette épave vouée à la casse et souhaite que la commune s’en porte acquéreur afin de la remettre en état en vue du grand rassemblement de voiliers à Brest prévu en 1992.

 

Après échange de vues, le conseil décide de la faire expertiser et au vu des résultats de l’expertise de prendre une décision.

 

Rassuré le Dr RIVERET relève le défi et les choses allaient alors se précipiter ainsi que le démontre le calendrier suivant :

 

23 novembre 1989 : visite d’un membre du conservatoire maritime du Havre qui déclare que le bateau peut parfaitement être rénové. La commune donne le feu vert pour l’acquisition.

 

8 décembre 1989 : Signature de l’acte de vente à la commune (franc symbolique)

 

« LA GRANDCOPAISE » est née.

 

25 février 1990 : 1ère réunion d’une dizaine de mordus pour entrevoir et réfléchir aux actions à mettre en place.

 

1er juillet 1990 : Création de « l’Association des Vieux Gréements Torbouai du Bessin » dans le but de restaurer ce bateau. (Association loi 1901 J.O du 1er août 1990).

 

Pâques 1991 : Implantation d’un Chalet en bois sur le Port pour les activités de l’association mais également Point d’information pour les touristes.

 

Années 1991/1992 : Travaux de rénovation du Bateau pour un coût total de 850.000francs (soit 130.000€) grâce au soutien du conseil Régional, du conseil Général, des affaires culturelles, de la Commune et de nombreux partenaires privés.

 

Le travail remarquable accompli par de nombreux bénévoles et l’embauche d’un charpentier de marine durant 15 mois ont permis de faire revivre ce joyau du Patrimoine Maritime.

 

25 juillet 1992 : La pose du mât transforme ainsi la barque en voilier. Etape essentielle, aboutissement d’un long travail.

 

15 août 1992 : Bénédiction de la « GRANDCOPAISE » sous voile pour la première fois dans le port devant 1500 personnes venues assister à cette fête de la marine à voile.

 

26 novembre 1992 : Avis favorable de la Commission Régionale de Sécurité du Havre pour la navigation.

 

23 février 1993 : Arrêté Préfectoral inscrivant à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques la barque chalutière (partie coque).

 

19 avril 1993 : 1ère sortie en mer pour essais du moteur .Deux jours plus tard départ pour Port en Bessin pour travaux de finition sur le slip-way.

 

15 juin1993 : Cession par la Commune de GRANDCAMP-MAISY propriétaire du navire de 50% de sa valeur à l’association du Torbouai chargée de l’exploitation ( décision du Conseil Municipal du 23 /04/1993)

 

6 novembre 1993 : Présentation officielle de la « Grandcopaise » en présence de nombreuses personnalités. Madame GARREC épouse du Président du Conseil Régional est la marraine d’Honneur.

 

Conclusion :

 

Si cette ultime cérémonie officielle marque la fin de la restauration commencée en 1990, elle ouvre pour la « Grandcopaise » la période pendant laquelle elle va représenter sa Commune, son Département et sa Région dans les différentes manifestations maritimes qui ont suivi BREST 92.

 

Les rassemblements de vieux gréements, les fêtes maritimes, la verront dans les ports normands : Honfleur, Deauville, St Valéry, Ouistreham, St Vaast la Hougue, Port en Bessin, Carentan, Isigny, Tatihou, Granville, Cherbourg, Dives/Mer etc.…

 

Elle ne manquera pas l’Armada à ROUEN (1999), les fêtes du Port de CAEN, sans négliger les journées du Patrimoine, où plusieurs milliers de visiteurs pourront constater la réussite de ce projet.

 

Pour les dix ans de navigation (2003) elle retourne sur les côtes anglaises, ses lieux de pêche autrefois (Brixham, Dartmouth).

 

En juillet 2009, son 60ème anniversaire sera l’objet de festivités sur le Port de Grandcamp-Maisy ou l’on peut toujours l’admirer.

 

Bien entendu si la restauration marque le renouveau de ce bateau, il ne faut pas oublier qu’un entretien minutieux est nécessaire, que le renouvellement du matériel reste à la charge de l’association qui outre quelques subventions des collectivités locales espère sur la générosité et la fidèlité de la centaine d’adhérents qui lui fait confiance.

 

BON VENT A « LA GRANDCOPAISE »

 

Nota : Pour de plus amples renseignements sur les caractéristiques du bateau et sur la vie de l’Association on peut utilement consulter les sites internet : www.lagrandcopaise.fr

 

www.torbouai.free.fr

 

Claude MASSIN (juillet 2010)